tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
Accueil
FAQ
Biologie de la Tsé-tsé
Tsé-tsé & Trypanosomoses
Capturer la tsé-tsé
Ecrans
Traitement épicutané du bétail
Questions socio-économiques
Questions sur l'Environnement
Références

Gestion et aspects socio-économiques de la lutte contre les tsé-tsé

Pourquoi lutter contre les tsé-tsé alors que les produits trypanocides sont efficaces et moins chers ?

Il y a deux façons de répondre à cette question selon que l'on envisage le court terme ou le long terme.

Pour le court terme, on a tendance à sous-estimer le coût réel des trypanocides et surestimer leurs avantages.

Les produits trypanocides sont peu onéreux et on les trouve en abondance dans la plupart des pays africains, mais il existe un coût annexe à la fois financier et en terme de temps passé et en énergie dépensée par un éleveur pour essayer de trouver et acheter ces médicaments.

  • Même si les éleveurs les administrent dès l'apparition, chez les animaux, des premiers signes cliniques de trypanosomoses, ils peuvent parfois ne pas pouvoir éviter leur décès. La guérison quant à elle n'est pas instantanée et il peut y avoir un effet significatif sur la production d'une vache ou d'un boeuf.
  • Un animal de trait ne peut labourer entre une semaine et un mois après le traitement.
  • Même un traitement immédiat n'évite pas forcément les avortements chez les vaches.
    Une infection à trypanosomes, même traitée avec succès, peut entraîner un arrêt quasi total de la production de lait et de beurre pour la consommation humaine durant tout le reste de la période de lactation, et même une pénurie de lait pour le veau.

En pratique, dans chaque cas il faut mettre en balance d'un côté les coûts des traitements trypanocides et le fait de vivre avec les nombreux inconvénients des trypanosomoses, et de l'autre les coûts de la lutte contre les tsé-tsé . Pour plus d'informations cliquez ici.

Pour le long terme, il y a d'autres bénéfices engendrés par la lutte contre les tsé-tsé : une campagne menée avec succès élimine les trypanosomoses de la région, assurant ainsi à long terme une amélioration de la productivité des animaux, de plus elle réduit le risque de maladie du sommeil chez les humains.

La lutte contre les tsé-tsé par traitement épicutané du bétail peut aussi limiter la densité des autres diptères hématophages et des tiques (pour plus d'informations cliquez ici). Des recherches sont actuellement menées pour voir dans quelle mesure cette technique peut aussi participer au contrôle du paludisme.

Certaines préoccupations subsistent au sujet de la résistance qui pourrait se généraliser là où les trypanocides sont utilisés de façon routinière (Geerts et al., 2001), bien que Doran (2000) minimise ce risque, au moins pour l'Afrique méridionale.

Références
Doran, M. (2000). Socio-economics of trypanosomosis: Implications for control strategies with the common fly-belt of Malawi, Mozambique, Zambia and Zimbabwe. Bovine Trypanosomosis in Southern Africa - Volume 3. Regional Tsetse and Trypanosomosis Control Programme for Southern Africa, Harare. pp 156.

Geerts, S., Holmes P.H., Diall O. and Eisler, M.C. (2001). African Animal Trypanosomiasis: The Problem of Drug Resistance. Trends in Parasitology, 17, 25 – 28.


Une autre question sur Gestion et aspects socio-économiques de la lutte contre les tsé-tsé?
Une autre question ?

Union JackEnglish site