tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
FAQ
Biologie de la tsé-tsé
Tsé-tsé & Trypanosomoses
Capture des tsé-tsé
Ecrans
Traitement épicutané du bétail
Question socio-économiques
Questions sur l'environnement
Références

Lutter contre la tsé-tsé par traitement épicutané du bétail

Le traitement du bétail est-il valable contre les autres nuisances ?

Les insecticides appliqués sur le bétail pour lutter contre les tsé-tsé tuent aussi d'autres diptères hématophages et les tiques. Toutefois, ils ont des effets fastes et des effets néfastes.

Effets fastes ...

Les tiques et les diptères hématophages transmettent bon nombre de maladies et sont à l'origine de dégâts physiques chez les animaux à cause de leurs piqûres. Pratiquer le traitement épicutané du bétail avec des pyréthrinoïdes peut réduire ces deux effets. Les éleveurs constatent et apprécient la nette réduction du nombre de tiques sur les animaux traités, et ceci renforce leur confiance envers les pyréthrinoïdes, même si les trypanosomoses ne sont pas transmises par les tiques. Cette confiance peut aider à promouvoir la pérennité de l'usage des pyréthrinoïdes pour la lutte contre les tsé-tsé.

... effets néfastes.

Cependant, éliminer les tiques dans une région n'est pas forcément une bonne chose.

D'abord, le bétail indigène développe une immunité naturelle envers les maladies transmises par les tiques (anaplasmose, babésiose, cowdriose, theilériose) si, dès son plus jeune âge, il est piqué par des tiques infectées. Traiter le bétail à grande échelle réduit les populations de tiques à un niveau tel que le bétail n'est plus suffisamment piqué, et que les adultes deviennent très sensibles à ces maladies. Si un adulte sans anticorps est infecté, la maladie se développe plus sévèrement avec souvent une issue fatale.

Ensuite, les tiques peuvent acquérir une résistance aux insecticides alors qu'on n'a jamais constaté cela dans les populations de glossines. Donc, il faut être prudent pour être sûr qu'un usage immodéré des insecticides ne va pas induire cette résistance aux pyréthrinoïdes parmi les populations locales de tiques.

Comment éviter ces mauvais effets ?

Idéalement, on veut éliminer les tsé-tsé tout en maintenant les populations de tiques à un niveau suffisant pour transmettre leurs parasites aux jeunes animaux. Mais on ne veut pas que la pression des tiques soit trop forte pour induire des dégâts physiques chez le bétail. Ceci fait actuellement l'objet de recherches, mais il semble qu'en ne traitant que les membres des bêtes les plus âgées ou les plus grosses, on arrive à tuer efficacement les tsé-tsé tout en permettant aux tiques d'infecter les plus jeunes. Cette application sélective d'insecticides réduit les coûts et préserve l'environnement.

Pour de plus amples informations voir la publication de Torr et al. (2002).

Références
Torr, S., Eisler, M., Coleman, P., Morton, J. & Machila, N. (2002). Integrated control of ticks and tsetse: A report for the DFID Advisory and Support Services Commission (Project ZV0151; NRI code V0160). 150 pp.


Une autre question sur la lutte contre les tsé-tsé par traitement épicutané du bétail ?
Une autre question ?

Union JackEnglish site