tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
Accueil
FAQ
Biologie de la Tsé-tsé
Tsé-tsé & Trypanosomoses
Capturer la tsé-tsé
Ecrans
Traitement épicutané du bétail
Questions socio-économiques
Questions sur l'Environnement
Références

Gestion et aspects socio-économiques de la lutte contre les tsé-tsé

Que faut-il pour pérenniser la lutte contre les tsé-tsé ?

Si la lutte contre les tsé-tsé doit se poursuivre sur une longue période, elle doit être socialement et économiquement viable.Iil peut y avoir des cas où la lutte contre les tsé-tsé doit être subventionnée à court terme (pour plus d'informations, cliquez ici), mais sur le moyen terme un programme de lutte ne sera pérenne qui si les éleveurs peuvent payer les insecticides et donner une sorte de rémunération à ceux qui les appliquent. Il serait souhaitable qu'ils financent aussi les coûts administratifs, les coûts de l'organisation de l'approvisionnement en insecticides et ceux de leur livraison, mais la plupart du temps le gouvernement local, un programme de développement ou une ONG peuvent les prendre à leur charge.

La durabilité dépend des points suivants :

  • Consulter les éleveurs sur leur participation dans la conception du projet : les exigences techniques pour une lutte contre les tsé-tsé efficace établissent des limites sur la manière de concevoir un projet participatif, mais les éleveurs doivent être consultés sur les grandes lignes du programme de lutte, à propos de la zone où ils souhaitent le voir appliqué et sur les modalmités de la mise en place des écrans.
  • Rentabilité à moyen terme : les coût de la lutte doivent être inférieurs à ceux engendrés par le fait de vivre avec les trypanosomoses.
  • Action collective efficace : il doit y avoir des organismes s'assurant que tous les éleveurs, ou presque tous, traitent leur bétail aux doses prescrites, et/ou que les écrans sont surveillés, entretenus et maintenus en état de fonctionner. En pratique, surtout dans les communautés relativement homogènes, économiquement et ethniquement, il peut être assez facile d'impliquer les structures traditionnelles, en les renforçant ou les formant si nécessaire ; si besoin il faudra en créer une nouvelle. Le problème des "resquilleurs" ne doit pas se généraliser.
Ces points sont détaillés ici.


Une autre question sur Gestion et aspects socio-économiques de la lutte contre les tsé-tsé?
Une autre question ?

Union JackEnglish site