tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
FAQ
Biologie de la tsé-tsé
Tsé-tsé & Trypanosomoses
Capture des tsé-tsé
Ecrans
Traitement épicutané du bétail
Question socio-économiques
Questions sur l'environnement
Références

Tsé-tsé et trypanosomoses

Pourquoi le nagana est-il plus fréquent que la maladie du sommeil ?

Le nagana est toujours plus fréquent que la maladie du sommeil pour trois raisons.

D'abord, la maladie du sommeil est provoquée par Trypanosoma brucei rhodesiense et T. b. gambiense, et, pour ces deux espèces, la période nécessaire à leur installation chez la tsé-tsé est plus longue que pour les trypanosomes responsables du nagana (T. vivax et T. congolense). Par conséquent, le pourcentage de tsé-tsé vectrices de la maladie du sommeil est plus bas que celui de celles qui véhiculent le nagana.

Ensuite, un animal atteint de trypanosomose peut être infecté par T. brucei, T. vivax ou T. congolense. A l'inverse la maladie du sommeil dans une partie de l'Afrique est seulement causée par une seule espèce ; Trypanosoma brucei rhodesiense en Afrique orientale et méridionale et T. b. gambiense en Afrique centrale et occidentale. La fraction de tsé-tsé infectée par au moins l'une des trois espèces animales de Trypanosoma spp. est plus importante que celle des tsé-tsé infectées par une seule des deux autres (Woolhouse et al., 1993). Donc la probabilité d'être infecté par un Trypanosoma causant la trypanosomose animale est plus importante.

Enfin, la tsé-tsé doit se nourrir sur un hôte pour lui transmettre des trypanosomes. Plusieurs espèces de glossines qui cohabitent en Afrique orientale et méridionale (par exemple Glossina pallidipes, G. morsitans, G. longipennis) ne sont pas attirées par l'homme (Vale, 1974 ; Makumi et al., 2000). Cet effet répulsif est en général moins marqué pour les vieilles mouches qui sont aussi les plus susceptibles d'être infectées. Inversement, le bétail est au moins aussi attractif que les animaux sauvage. En fait la plus grande taille des animaux d'élevage et leur plus grande tolérance aux piqûres font d'eux de bien meilleurs hôtes pour la tsé-tsé que les animaux sauvages tels que les phacochères (Vale, 1977). Par conséquent les tsé-tsé sont intrinsèquement de meilleurs vecteurs du nagana que de la maladie du sommeil.

Références
Makumi, J.N., Stevenson, P. & Green, C.H. (2000). Control of Glossina longipennis (Diptera: Glossinidae) by insecticide-treated targets at Galana Ranch, Kenya, and confirmation of the role of G. longipennis as a vector of cattle trypanosomiasis. Bulletin of Entomological Research 90, 397-406.

Vale, G. A. (1974). The response of tsetse flies (Diptera; Glossinidae) to mobile and stationary baits. Bulletin of Entomological Research 64, 545-587.

Vale, G.A. (1977). Feeding responses of tsetse flies (Diptera: Glossinidae) to stationary hosts. Bulletin of Entomological Research 67, 635-649.

Woolhouse, M.E.J., Hargrove, J.W. & McNamara, J.J. (1993). Epidemiology of trypanosome infestations of the tsetse fly Glossina pallidipes in the Zambezi Valley. Parasitology 106, 479-485.


Une autre question sur Tsé-tsé et trypanosomoses ?
D'autres questions ?

Union JackEnglish site