tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
TECHNOLOGIES
Module socio-économique
Participation
Rentabilité
Investissements
Trésorerie
Action collective
Connaissances & attitudes
Références

Gestion et aspects socio-économiques de la lutte contre les tsé-tsé

Connaissances et Attitudes

Pour que l'adoption de la technologie des Systèmes Attractifs Toxiques soit couronnée de succès, et soit pérenne, il faut analyser et gérer les connaissances et attitudes des éleveurs (et des autres membres de la communauté) au sujet des tsé-tsé et des trypanosomoses.

Parmi les questions les plus importantes sur les connaissances (ou les croyances) on trouve :

Les éleveurs ont-ils une conception claire des trypanosomoses en tant que maladies ?

Les réponses à cette question sont complexes. Les éleveurs peuvent avoir des connaissances pointues sur les signes cliniques de la maladie ; par exemple, on sait maintenant qu'un peu partout en Afrique les éleveurs diagnostiquent les trypanosomoses par la perte des poils de la queue, même si ce symptôme n'est pas le plus communément signalé dans les ouvrages vétérinaires (Catley et al., 2002a). Mais, dans certaines régions, les connaissances locales soit attribuent différents noms aux trypanosomoses chroniques et hémorragiques (Catley et al., 2001) soit utilisent des termes qui englobent diverses infections : trypanosomoses seules, trypanosomoses associées à d'autres infections parasitaires, ou d'autres associations d'infections parasitaires (schistosomiase + fasciolose ou gastroentérites parasitaires + fasciolose) (Catley et al. 2002a). Des enquêtes minutieuses sur les noms indigènes attribués aux maladies et à leurs combinaisons sont nécessaires avant de parvenir à conclure sur cette question.

Les éleveurs savent-ils que la tsé-tsé est l'unique vecteur des trypanosomoses ?

Ce n'est pas forcément le cas. Les éleveurs installés dans les zones infestées de tsé-tsé savent probablement quel est le vecteur, ou l'un des plus importants, des trypanosomoses, mais ils peuvent aussi croire que d'autres espèces, comme les Tabanides ou les Hippobosques, sont des espèces vectrices - en ce qui concerne les Tabanides la possibilité de transmission mécanique, dans certaines régions, peut justifier cette croyance. Les éleveurs peuvent aussi être très préoccupés par la nuisance occasionnée par d'autres diptères, même s'ils ne considèrent pas comme des vecteurs.

Les éleveurs sont-ils conscients que les trypanosomoses peuvent survenir même s'ils ne voient que rarement, ou jamais, des tsé-tsé ?

Du fait que la plupart des espèces de savanes se nourrissent surtout tôt le matin ou le soir, du fait des distances que la tsé-tsé peut parcourir et du fait que les populations de plusieurs espèces de tsé-tsé peuvent subsister en se nourrissant exclusivement sur la faune sauvage, il est possible que les trypanosomoses soient transmises alors que les éleveurs ne voient que rarement, ou peut être jamais, les tsé-tsé. Il est important de savoir si les éleveurs reconnaissent ce fait.

Les points essentiels sur l'attitude des éleveurs qui doivent être analysés sont :

• Le rang de priorité des Trypanosomoses en tant que problème sanitaire : il est important de savoir comment les éleveurs, et les autres, classent les trypanosomoses en tant que problème sanitaire pour leurs moyens d'existence, et particulièrement par rapport aux autres maladies animales et toutes les entraves à la production animale.

• Leurs attitudes face à une nouvelle technologie.

• Leurs attitudes face à la prévention, par opposition au traitement.

Leur attitude envers une action collective est traitée ailleurs dans ce module.

Pour s'informer sur les méthodes d'enquêtes sur les Connaissances et Attitudes cliquez ici.

Pour l'examen des modes de changement des Connaissances et Attitudes cliquez ici.

Références
Catley, A et al. (2001) Participatory diagnosis of a chronic wasting disease in cattel in southern Sudan. Preventive Veterinary Medicine 51,161-181.

Catley, A et al. (2002a) Participatory investigations of bovine trypanosomiasis in Tana River District Kenya. Medical and Veterinary Entomology 16, 55-66.

Rentabilité
Coûts d'entrée/transitoires
Trésorerie
Action collective


Union JackEnglish site