tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
TECHNOLOGIES
Module socio-économique
Participation
Rentabilité
Investissements
Trésorerie
Action collective
Connaissances & attitudes
Références

Gestion et aspects socio-économiques de la lutte contre les tsé-tsé

ASPECTS SOCIO-ECONOMIQUES DE LA LUTTE CONTRE LES TSE-TSE AVEC LES SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES

Introduction

Selon l'intensité et la nature du risque glossinaire, Tsetse Plan, pour une région donnée, pourra établir des plans de lutte contre les tsé-tsé en combinant le traitement épicutané du bétail et les écrans (cliquez ici pour charger Tsetse Plan)

Ce module est un ensemble de pages interactives, destiné à initier les organisations s'occupant de programmes de lutte contre les tsé-tsé - programmes de moyenne importance et basés sur la participation communautaire - aux facteurs socio-économiques et institutionnels les plus importants qui peuvent en influencer la mise au point et favoriser ou gêner leur pérennité.

Les circonstances de la lutte contre les tsé-tsé étant extrêmement variées, et compte tenu du fait que la planification et la gestion d'un programme de lutte implique plusieurs techniques et de méthodologies, Tsetse Plan ne prétend pas guider pas à pas mais veut apporter une initiation globale avec discussions plus détaillées sur certains points non traités ailleurs.

Le cas typique auquel s'intéresse ce module est celui d'une organisation qui a identifié une communauté - ou des communautés - d'éleveurs de bétail affectée directement par les effets des trypanosomoses dans ses zones d'élevage. La communauté peut aussi souffrir de ne pouvoir faire pâturer autant qu'elle le souhaiterait dans d'autres secteurs où le risque trypanosomien est élevé.

Dans le cas où une communauté souhaite se déplacer, ou un gouvernement veut la déplacer, vers une région jamais pâturée à cause des tsé-tsé, est une situation bien différente à plusieurs égards. Elle nécessite beaucoup plus d'effort de planification de la part du gouvernement, et exige, au préalable, une expertise explicite et quantitative.

Lors de la planification d'un projet communautaire, la condition impérative est l'approche participative, qui devra être suivie lors de toutes les étapes du projet : identification, expertise, mise au point, réalisation, et surveillance/évaluation. Pour en apprendre plus sur l'approche participative dans le contexte de la lutte contre les tsé-tsé, cliquez ici.

Dans le cadre d'une approche participative globale, pour qu'un projet de lutte contre les tsé-tsé soit durable, on doit tenir compte de cinq facteurs essentiels. Ils sont énumérés ci-dessous par ordre d'importance en tant que facteurs contraignant. Cliquez sur chaque facteur pour obtenir plus d'explications et des options en matière d'études et de gestion.


Rentabilité
Coûts d'entrée/transitoires
Trésorerie
Action collective
Connaissances et attitudes

 

 

 


Union JackEnglish site