tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
FAQ
Biologie de la tsé-tsé
Tsé-tsé & Trypanosomoses
Capture des tsé-tsé
Ecrans
Traitement épicutané du bétail
Question socio-économiques
Questions sur l'environnement
Références

Tsé-tsé et trypanosomoses

Une seule piqûre de tsé-tsé peut-elle donner la trypanosomose ?

Pas forcément ! Seulement 5% des tsé-tsé sont porteuses de trypanosomes causant une trypanosomose et, dans le cas de la maladie du sommeil chez l'homme, le taux d'infection est probablement inférieur à 0,1% (Tarimo et al., 1985; Woolhouse et al., 1993). En outre, même une piqûre de mouche infectée n'entraînera pas forcément la maladie (Rogers, 1988). Donc, la plupart des piqûres de tsé-tsé ne sont pas dangereuses.

Toutefois, pour les troupeaux vivant en permanence dans les régions infestées de tsé-tsé ce n'est pas un réconfort. Si un boeuf se fait piquer seulement 10 fois par jour, sur un mois il aura probablement subi - c'est une moyenne - 10 piqûres infectantes : ainsi la plupart du bétail sera infecté de façon répétitive chaque mois. Dans les zones à tsé-tsé, beaucoup d'animaux sont piqués une centaine de fois par jour : pas beaucoup de chance de gagner à ce jeu de "roulette russe" !

Références
Rogers, D.J. (1988). A general model for the African trypanosomiases. Parasitology 97, 193-212.

Tarimo, S.A., Snow, F.W., Butler, L. & Dransfield, R. (1985). The probability of tsetse acquiring trypanosome infection from single blood meal in different localities in Kenya. Acta Tropica 42, 199-207.

Woolhouse, M.E.J., Hargrove, J.W. & McNamara, J.J. (1993) Epidemiology of trypanosome infestations of the tsetse fly Glossina pallidipes in the Zambezi Valley. Parasitology 106, 479-485.

 


Une autre question sur Tsé-tsé et trypanosomoses ?
D'autres questions ?

Union JackEnglish site