tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
FAQ
Biologie de la tsé-tsé
Tsé-tsé & Trypanosomoses
Capture des tsé-tsé
Ecrans
Traitement épicutané du bétail
Question socio-économiques
Questions sur l'environnement
Références

Tsé-tsé et trypanosomoses

Puis-je empêcher les tsé-tsé de me piquer ?

Difficile de croire que vous puissiez être fréquemment piqué, l'odeur de l'homme est répulsive pour plusieurs espèces de tsé-tsé de savanes (Vale, 1977b ; Hargrove, 1976). Cependant il y a quelques mesures à prendre pour réduire les chance d'être agressé.

D'abord suivez ce premier conseil : portez des pantalons longs et des vêtements couvrant bien votre peau. Evitez aussi de vous trouver dans une région infestée de tsé-tsé en fin d'après-midi et tôt le matin, lorsque les tsé-tsé sont actives. Evidemment ces conseils vous aident peu si vous êtes glossinologiste et que vous devez être sur le terrain !

Les tsé-tsé sont attirées par les véhicules en mouvement (Vale, 1974b). En conséquence, si vous roulez lentement à travers des régions très infestées, un grand nombre de tsé-tsé entrera dans le véhicule et piquera les passagers. Faites en l'expérience quand vous roulez doucement au passage d'une rivière ; les glossines réfugiées dans la galerie forestière seront attirées par votre voiture et y entreront. Dans ce cas, fermer les fenêtres du véhicule ou équipez-les d'une moustiquaire.

Natural refuge for tsetseEn saison chaude, en milieu de journée, les tsé-tsé se cachent dans des abris pour échapper aux températures élevées (Torr & Hargrove, 1999). Les meilleurs abris naturels sont les trous des gros troncs d'arbres où il fait frais et sombre. Les maisons et les cases procurent aussi un environnement frais et beaucoup de tsé-tsé s'y réfugient en saison chaude. Normalement les glossines doivent quitter leur refuge en fin d'après-midi pour aller se nourrir mais celles qui sont dans les maisons sont piégées et se nourrissent sur les habitants. Dans ces conditions, pour éviter d'être piqué, il faut prendre des mesures soit pour empêcher les tsé-tsé d'entrer soit pour leur faciliter la sortie.

Les éleveurs vivant en zones infestées de tsé-tsé ne sont pas souvent piqués. Ceci est peut-être dû au fait qu'ils sont toujours à proximité d'hôtes plus attractifs, leur bétail, et qu'en fin de soirée ils utilisent souvent la fumée des feux de bois pour repousser les tsé-tsé et les autres mouches piqueuses.

Références
Hargrove, J.W. (1976) The effect of human presence on the behaviour of tsetse (Glossina spp.) (Diptera, Glossinidae) near a stationary ox. Bulletin of Entomological Research 66, 173-178.

Torr, S.J. & Hargrove, J.W. (1999). Behaviour of tsetse (Diptera : Glossinidae) during the hot season in Zimbabwe: the interaction of micro-climate and reproductive status. Bulletin of Entomological Research 89, 365-379.

Vale, G. A. (1974b). The response of tsetse flies (Diptera; Glossinidae) to mobile and stationary baits. Bulletin of Entomological Research 64, 545-587.

Vale, G.A. (1977b). Field responses of tsetse flies (Diptera: Glossinidae) to odours of men, lactic acid and carbon dioxide. Bulletin of Entomological Research 69, 459-467.


Une autre question sur Tsé-tsé et trypanosomoses ?
D'autres questions ?

Union JackEnglish site