tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
TECHNOLOGIES
Module socio-économique
Participation
Rentabilité
Investissements
Trésorerie
Action collective
Connaissances & attitudes
Références

Gestion et aspects socio-économiques de la lutte contre les tsé-tsé

Rentabilité de la lutte contre les tsé-tsé

Rentabilité signifie ici le rapport entre les coûts de la technique de lutte contre les tsé-tsé - ou de l'association de plusieurs - supportés par les éleveurs et les bénéfices acquis. Ces derniers peuvent être plus ou moins considérés en pratique comme les coûts liés à la vie en zone à risques de trypanosomoses. Du fait que toute stratégie de lutte exige un certain délai avant que les populations de tsé-tsé ne soient ramenées au niveau prévu initialement, ou du moins à un niveau supportable, il vaut mieux considérer la rentabilité, ou son absence, à moyen terme à partir de cette réduction initiale. Pour les questions économiques concernant cette période, voir coûts d'entrée/transitoires.

La méthodologie consiste à établir les coûts pour les éleveurs de vivre dans une zone à risque (pour plus d'informations voir ici), et de les comparer avec le prix de revient le plus bas, par éleveur, de la lutte contre les tsé-tsé, comme c'est expliqué dans Tsetse Plan. Si les coûts de la lutte sont plus faibles, on a un argument pour poursuivre la planification, même si d'autres contraintes éventuelles (comme les coûts transitoires, la trésorerie, l'action collective et les connaissances et attitudes) doivent aussi être analysées et gérées.

Si les coûts de la lutte sont plus importants que ceux induits par les trypanosomoses, il est fort peu probable que l'on puisse y remédier, à moins que le gouvernement ou les agences d'exécution soient disposés à verser des subventions indéfiniment. Ceci peut arriver quand :

• on considère que subventionner la lutte contre les tsé-tsé ici, facilite cette lutte ailleurs.

• il y a de sérieuses inquiétudes sur une éventuelle aggravation de la résistance aux trypanocides.

La rentabilité de la lutte contre les tsé-tsé peut être calculée de deux façons : par tête de bétail ou par éleveur. Si le pour-on est la technologie principale envisagée pour la lutte, son coût étant facilement quantifiable par animal, il sera aisé de calculer de la même façon les coûts de la lutte. Avec la technique des écrans, il sera plus facile de calculer les coûts par éleveur.

Même s'il existe une littérature abondante sur l'application d'analyses formelles du rapport coûts/bénéfices dans la lutte contre les tsé-tsé (Kamuanga, 2003), nous estimons que l'on peut l'éluder dans le cas de petits projets communautaires, et ceci pour trois raisons :

• de tels projets utiliseront vraisemblablement les systèmes attractifs toxiques qui ne demandent qu'un capital, ou investissement initial, relativement faible (ou ces coûts peuvent être amortis dans un projet plus important), aussi la comparaison la plus intéressante doit se faire entre coûts récurrents à moyen terme et coûts des trypanosomoses.

• Les données sur la démographie des populations humaines, et encore plus sur celle du bétail, seront probablement peu fiables ; il sera plus facile de comparer les coûts et les bénéfices par éleveur plutôt qu'au niveau du système.

• Les informations obtenues auprès des producteurs de bétail sur les coûts et les bénéfices seront certainement approximatives - à cause d'un problème de mémorisation sur des faits très étalés dans le temps et parce que la plupart des bénéfices sont intangibles - ce qui réduira l'intérêt d'analyses formelles pour les quantifier.

Il existe aussi une littérature importante sur la méthode d'évaluation contingente* par des enquêtes structurées à grande échelle pour renforcer la "volonté de participer" au financement de la lutte contre les tsé-tsé (ex, Swallow & Woudyalew 1994 ; Kamuanga, 2003). Ici nous avons préféré adopter une approche différente, pour définir les différents coûts des trypanosomoses, ceux de la lutte contre les tsé-tsé, et présenter les alternatives à l'approbation de la communauté, car :

• Contrairement aux affirmations trouvées dans la littérature, nous pensons que les réponses obtenues auprès des personnes questionnées lors d'enquêtes sur leur "volonté de participer aux frais" donnent des indications sur ce qu'elles espèrent en retour de leur financement plutôt que sur leur réelle disposition à payer ;

• La "volonté de participer au financement" n'est pas immuable et peut être influencée par un exposé sur les coûts réels globaux des trypanosomoses ;

• Dans de nombreuses régions d'Afrique, les éleveurs sont disposés à payer le prix du traitement par trypanocides, ce qui peut engendrer des confusions dans ce type d'évaluation.

• La lutte contre les tsé-tsé par systèmes attractifs toxiques est fortement soumise aux effets de seuils au point que l'adoption partielle d'une stratégie, pourtant techniquement optimale, peut ne produire aucun effet sur les populations de tsé-tsé. La disposition des éleveurs à participer au financement, telle qu'évaluée par un questionnaire ouvert, est donc une donnée moins pertinente que leur disposition à payer un certain montant qui leur aura été présenté comme le minimum pour parvenir à un contrôle efficace.

Pour plus d'informations sur les coûts des trypanosomoses, nature et calcul, cliquez ici.

Références

Kamuanga, M. (2003). Socio-Economic and Cultural Factors in the research and Control of Trypanosomiasis. PAAT Technical and Scientific Series 4, Food and Agriculture Organization of the United Nations, Rome.

Swallow, B.M. & Woudyalew, M. (1994). Evaluating willingness to contribute to a local public good - application of contingent valuation to tsetse control in Ethiopia. Ecological Economics 11, 153-161


Coûts d'entrée/transitoires
Trésorerie
Action collective
Connaissances et attitudes


* L'évaluation contingente est une technique économétrique de sondage destinée à révéler la valeur attribuée à certains biens ou ressources. La consommation de ces biens peut fournir une approche utile, mais il peut être impossible de leur assigner un prix, et, partant, une valeur de marché. Les études d'évaluation contingente constituent une technique pour mesurer indirectement ce type de valeur.

Union JackEnglish site