tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
FAQ
Biologie de la tsé-tsé
Tsé-tsé & Trypanosomoses
Capture des tsé-tsé
Ecrans
Traitement épicutané du bétail
Question socio-économiques
Questions sur l'environnement
Références

Tsé-tsé et trypanosomoses

Après des années de lutte contre les tsé-tsé, pourquoi posent-elles encore un problème ?

Cette question a fait l'objet de plusieurs livres et reste un sujet de controverse. Toutefois la réponse peut être résumée comme ci-dessous.

Géographie
En Afrique, environ 10 millions de kilomètres carrés sont infestés de tsé-tsé. Pour éliminer totalement les trypanosomoses, il faudrait éradiquer les tsé-tsé à raison de ~100.000 kilomètres carrés chaque année. Or, il n'y a qu'un siècle qu'on a compris que les tsé-tsé sont les vecteurs des trypanosomoses, et les campagnes de lutte à grande échelle ont seulement été faites dans les cinquante dernières années. Même aujourd'hui parvenir à traiter cette surface annuellement est impossible à cause des difficultés logistiques imposées par la lutte dans les zones reculées de l'Afrique.

Il y a eu quelques campagnes de lutte à grande échelle réussies, dans des pays comme le Botswana, l'Afrique du sud, le Zimbabwe, qui ont éliminé les tsé-tsé dans la plupart de leurs zones agricoles. Mais ces pays sont en limite de l'aire de répartition des tsé-tsé, le succès au niveau national paraît bien mince quand il est ramené à l'échelle du continent.

Histoire
Le fait que rien n'est vraiment progressé en la matière est aussi dû à l'histoire mouvementée de l'Afrique. Les guerres et l'instabilité politique ont soit empêché les populations de combattre les maladies soit réduit à néant les acquis du passé.

Les trypanosomoses au Zimbabwe, pour prendre cet exemple, ont été en grande partie éliminées trois fois dans les cent dernières années. A peu près la moitié du pays (~200.000 kilomètres carrés) était vraisemblablement infestée de tsé-tsé vers 1850. Une pandémie de peste bovine à la fin du 19ème siècle élimina un nombre colossal d'animaux sauvages, ce qui eut pour résultat la disparition des tsé-tsé de la plupart du pays.
Durant les 50 années suivantes les animaux et les tsé-tsé se sont réimplantés et les trypanosomoses sont redevenues un problème majeur. Entre 1950 et 1975, de vastes opérations de lutte, basées sur les pulvérisations terrestres de DDT et de dieldrine, avec destruction de la faune sauvage, ont éliminé les tsé-tsé de la majeure partie du pays pour la seconde fois.
Mais, la guerre d'indépendance dans les années 70 rendit très difficile la préservation de cet acquis, et de nouveau les tsé-tsé retrouvèrent les aires de répartition qu'elles avaient avant l'épidémie de peste bovine. Donc pour la troisième fois le Zimbabwe a dû repousser le front des tsé-tsé vers les confins du pays où il se maintient désormais. Ce type de mésaventure peut s'appliquer à la plupart des pays concernés par les tsé-tsé.

Biologie
Les deux premières raisons expliquent sans doute pourquoi les tsé-tsé posent toujours un problème. La dernière raison concerne sa biologie. Les populations de tsé-tsé sont hautement résilientes - elles se maintiennent même avec de très basses densités - et les 29 espèces et sous-espèces sont très largement répandues et très mobiles. Aussi, éradiquer les tsé-tsé d'une région n'est pas seulement extrêmement difficile mais encore, même si on a abouti à l'éradication, la région en question reste toujours sous la menace d'une réinvasion à partir des contrées voisines non assainies.


Une autre question sur Tsé-tsé et trypanosomoses ?
D'autres questions ?

Union JackEnglish site