tsetse.org

ACCUEIL | AIDE A LA DECISION | FAQ | SYSTEMES ATTRACTIFS TOXIQUES | LES AUTEURS | RECHERCHE
ACCUEIL
FAQ
Biologie de la tsé-tsé
Tsé-tsé & Trypanosomoses
Capture des tsé-tsé
Ecrans
Traitement épicutané du bétail
Question socio-économiques
Questions sur l'environnement
Références

Lutter contre la tsé-tsé par traitement épicutané du bétail

Comment vérifier que l'insecticide est actif ?

La meilleure façon d'être certain que l'insecticide est efficace est d'exercer une surveillance étroite du traitement, et de vérifier que les traitements sont régulièrement faits aux intervalles indiqués. Cependant si vous suspectez que quelque chose ne va pas il vous est possible de vérifier l'efficacité de l'insecticide comme expliqué ci-dessous.

Ne perdez pas votre temps à rechercher des mouches mortes près des animaux traités. Les tsé-tsé se sont déjà envolées au loin pour mourir, et une fois à terre elles ont été rapidement dévorées par les fourmis.

Malheureusement, il n'est pas possible de dire si un insecticide est efficace par simple observation. En outre, expédier pour analyse des bouts de tissus ou des poils d'animaux traités permet seulement de savoir quelle est la quantité d'insecticide restante, sans indication sur sa disponibilité pour les tsé-tsé. Aussi, est-il nécessaire de pratiquer des tests biologiques pour vérifier l'efficacité des résidus du produit.

Des tests biologiques sérieux exigent un insectarium avec atmosphère contrôlée pour maintenir en vie les mouches pendant plusieurs jours. De plus il faut un matériel spécifique pour appliquer les tsé-tsé sur les tissus imprégnés. Cependant vous pouvez réaliser des tests grossiers pour avoir une idée approximative de l'efficacité du dépôt d'insecticide simplement en calculant le pourcentage de knock-down* quelques heures après exposition.

Equipement
1. -- Quelques boîtes de polystyrène propres, de préférence neuves, pour conserver les tsé-tsé après contact, et des tissus propres qui seront humectés et posés sur les boîtes pour les refroidir et les ombrager.

2. -- Une centaine, ou plus, de tubes en verre d'environ 7.5 cm de long sur 2.5 cm de diamètre (ouverts aux deux bouts), pour y maintenir les tsé-tsé ayant subi le test. Du tulle, une bande adhésive et des bouchons sont nécessaires pour fermer les tubes.

3. -- Des petites étiquettes autocollantes pour y marquer la nature du test subi par la tsé-tsé enfermée dans le tube.

4. -- Des filets pour capturer les tsé-tsé. Si vous capturez des tsé-tsé sur des boeufs traités vous devrez avoir plusieurs filets car chaque filet devra être écarté après capture d'une mouche (ou tentative d'en capturer une près de l'animal traité), pour être lavé avant de resservir. Cette façon de procéder réduit la contamination des filets. Des sceaux en fer galvanisé, matériels faciles à nettoyer, sont pratiques pour transporter beaucoup de filets ; ils doivent être clairement identifiables pour séparer ceux réservés aux filets propres de ceux réservés aux filets contaminés.

5. -- Beaucoup de liquide vaisselle, ou de Teepol, pour nettoyer les filets et les tubes. Les morceaux de tulle devront être jetés, mais l'adhésif et les bouchons peuvent resservir après nettoyage. Par mesure de sécurité, il vaut mieux, avec du papier de verre fin, poncer légèrement l'extrémité du bouchon.

Contact des tsé-tsé avec l'insecticide
Il vous faut au minimum une trentaine de mouches qui seront mises en contact avec le dépôts d'insecticide, et une trentaine de mouches "témoins", c'est à dire des tsé-tsé qui auront été capturées et manipulées de la même façon que les mouches du test mais qui ne seront pas exposées à l'insecticide.

Pour capturer les tsé-tsé sur un animal traité, placez un boeuf calme dans un endroit où beaucoup de glossines peuvent le piquer et attrapez toutes les tsé-tsé gorgées juste avant qu'elles ne s'éloignent du boeuf. Rapidement, enlevez la mouche du filet pour la placer dans un tube. Les mouches témoins devront être capturées sur un boeuf non traité qui sera stationné à environ 200 mètres de là, soit le même jour soit un jour sur deux.

Pour mettre en contact les tsé-tsé avec le tissu imprégné d'insecticide, il est préférable de commencer avec le stock de tsé-tsé (enfermées dans les tubes) récemment capturées par des pièges ou sur des animaux non traités. Sortez chaque mouche de son tube et prenez-la délicatement par le thorax, entre le pouce et l'index, de telle façon que ses pattes soient libres. Puis posez-la doucement contre le tissu de façon que ses pattes entrent en contact avec ce dernier. Au bout d'une minute, remettez la mouche dans son tube et lavez-vous les mains avant de recommencer avec la suivante. Les mouches du lot témoin seront mises en contact avec un tissu non imprégné d'insecticide.

Décompte des knock-down
Après avoir replacé les tsé-tsé dans leur tube, marquez-le et rangez-le dans une boîte de polystyrène couverte d'un linge humecté et placée dans un lieu frais. Examinez les mouches toutes les heures durant quatre heures après le test. Une mouche en état de knock-down ne vole pas et ne marche pas quand le tube est légèrement secoué. D'habitude la tsé-tsé gît sur le dos et ne peut se remettre sur ses pattes. Le nombre total de knock-down dans les cohortes de tsé-tsé est le nombre d'individus qui ont été vus dans cet état au moins une fois lors des vérifications après le test.

Vous pourrez constater que moins de 5% mouches des témoins sont paralysées. Si ce nombre dépasse les 5% c'est que vous les avez manipulées trop rudement, ou que la température ambiante était excessive ou encore que le matériel a été contaminé par de l'insecticide. Améliorez votre technique et recommencez le test.

Correction du pourcentage de knock-down
Pour l'estimation du pourcentage de knock-down provoqué uniquement par l'insecticide, il est nécessaire de corriger le pourcentage observé par celui des knock-down dans le lot témoin. Cette correction se fait par la formule d'Abbott. Tsetse Plan dispose d'un outil pour faire cette correction.

Références
Busvine, J.R. (1971). A critical review of the techniques for testing inecticides.-2nd ed, 345 pp. Farnham Royal , UK, Commonwealth Agricultural Bureau.

* Effet knock down" : c'est l'effet de paralysie des muscles et du système nerveux des insectes entraînant leur mort, suite au contact avec un insecticide du type pyréthrinoïde.


Une autre question sur la lutte contre les tsé-tsé par traitement épicutané du bétail ?
Une autre question ?

Union JackEnglish site